Les environs d'Antananarivo

La campagne de Tana

Un voyage à la campagne de Tana offre une vue sur la vie des gens, conservé au cours des siècles. Selon le temps de l'année, les visiteurs peuvent assister à la récolte du riz, le tissage et la fabrication de bijoux en soie naturelle. De Mai à Septembre fours pour la cuisson d'argile brique travaillent. Avec un peu de chance paysans de repos pourraient vous inviter à s'asseoir avec eux. Profitez de l'hospitalité d'apprendre beaucoup de choses sur la vie traditionnelle malgache.

Ambatofotsy

C'est certainement l'un des plus pittoresques villes près de Antananarivo les. Le village fortifié avec ses maisons anciennes, les églises et "TAMBOHO" (pentes raides utilisés pour délimiter les propriétés), qui sont parmi les plus célèbres de l'Imerina-Uni et la gentillesse de ses habitants font une sorte d'accueillir charme rural après le voyage dangereux à la capitale.

Croc Farm

Cette ferme d'élevage privé situé à seulement trois kilomètres de l'aéroport d'Ivato est une maison de 100 crocodiles. Il ya aussi des autruches, des lémuriens et des serpents! Un restaurant propose des spécialités de crocodile.

Lemurs´Park

Ce parc a été créé en 2001 par deux français et deux japonais friands de la faune de Madagascar qui s'efforcent de protéger les espèces de lémuriens en voie de disparition et leur habitat. La zone protégée, située à 22 km à l'ouest d'Antananarivo, sur la route d'Arivonimamo à la RN 1 comprend 5 ha et abrite 7 espèces de lémuriens différents, ainsi que des tortues radiées, caméléons et les oiseaux endémiques. Ils. Le parc possède également un jardin botanique avec des plantes de partout dans Madagascar. Un restaurant vous invite à la détente.

Imerina

La région des douze collines sacrées près de Antananarivo, le noyau du Royaume Merina éteinte, est connu comme l'Imerina. Un voyage aux douze collines saint (le nombre douze, c'est de voir que la magie, car il représente le nombre d'unité) n'est pas seulement un simple voyage de retour dans le passé de Madagascar, mais aussi un voyage dans un monde rural fascinant de petits villages, qui a été maintenu presque inchangé depuis des siècles. Chaque colline unique était autrefois la résidence d'un roi, même si la plupart d'entre eux ont été abandonnés peu après la mort du roi, lorsque ses descendants ont décidé de déplacer leur résidence ailleurs. Quelques collines conservent encore les palais royaux avec leurs énormes murs d'argile rouge (tambohotany). Ces collines historiques sont devenus une attraction touristique, a fait bienvenue puisque le tourisme peut contribuer à la conservation de nombreux monuments historiques, qui, autrement, seraient bientôt oublier. Le complexe de palais bien conservés d'Ambohimanga, qui a déclaré 2001 comme appartenant au patrimoine culturel mondial par l'UNESCO, est l'une des collines les plus préférés parmi les visiteurs. Mais même la petite colline Antsahadinta avec son petit musée, à 17 km au sud-ouest d'Antananarivo, vaut bien une visite.

Alasora

Situé à 6 km au sud-est d'Antananarivo Alasora est à l'origine d'un complexe royal datant du 16ème siècle, quand elle a été fondée par le roi Andriamanelo, qui a régné de 1540 jusqu'à ici 1575. Son fils Ralambo conservé Alasora comme sa capitale. Mais ce n'est pas son petit-fils, qui a déménagé à la capitale aujourd'hui comme il a conquis les "collines bleues" par Antananarivo. Jusqu'à la fin du 18ème siècle Alasora fut la résidence de Ramanantenasoa, l'un des douze épouses des Andrianampoinimerina. Les installations de défense et certaines tombes peuvent encore être visités.

Ambatomanga

Ce petit village à 50 km à l'est de Tana est célèbre par son rocher, qui a tourné pour être un endroit populaire pour les grimpeurs. Pour accéder au sommet de la roche, suivez les escaliers qui commencent à l'avant de l'église. Du sommet, vous pourrez admirer la belle vue sur le village et le paysage impressionnant. Le tombeau du prince Andriantoaravola est également ici.

Ambohidrabiby

La ville de la ville et le royaume de Ambohidrabiby été fondée vers 1600 par le roi Ralambo (dont le nom signifie "sanglier" nom) de Alasora. Le village est situé sur une colline à environ 30 km au nord d'Antananarivo, non loin de Ambohimanga, et est facilement accessible. Ralambo est connu pour être le premier roi introduction de boeuf dans le régime malgache à la fois que la viande de bovins sauvages devait être malsain (il avait bovins sauvages domestiqués avant!) Il a également été l'un des premiers rois malgaches avec des fusils. Sa tombe, celle de son grand-père et celui de l'une des douze femmes de Andrianampoinimerina peut encore être visitée. L'ancien palais n'a pas été conservé.
Une visite à Ambohidrabiby ne serait pas complet sans se promener dans les petits villages typiques voisins du plateau central que Ambohimasina, Ambatomahamanina, Ampahidralambo et bien sûr le village magique Zanakandriandoria, avec ses belles maisons. Ces endroits peuvent être atteints dans une visite de 3 à 4 heures. Même la colline royale d'Ambohimanga est à seulement 2 km de Ambohidrabiby loin.

Ambohidratrimo

Ambohidratrimo est l'une des 12 collines sacrées entourant Tana (au nord) et a un intérêt historique, ainsi une très belle vue panoramique sur les plaines. Ce fut aussi la capitale de la Marovatana Uni. Son roi, appelé Ratrimo, régnait ici avant l'annexion du territoire par le roi Andrianampoinimerina.
Le Rova est facilement accessible par une route pavée. La maison royale a été construite selon les règles traditionnelles de l'époque: d'énormes piliers (troncs d'arbres) soutenaient le toit en bois, recouvert de chaume. Le lit royal était situé à une altitude considérable. Malheureusement, cette construction a complètement disparu aujourd'hui, seules les tombes royales sont régulièrement entretenus. Ici, un pilier de pierre où deux seins symbolisant la fertilité sont sculptés, est adoré par les femmes qui souhaitent devenir enceintes.

Ambohimalaza

Amohimalaza est situé à l'est d'Antananarivo et a quelques tombes de l'aristocratie malgache. Les bâtiments de tombes sont équipés de petites maisons en bois contenant des objets funéraires.

Ambohimanambola

10 km à l'est d'Antananarivo, cet endroit était célèbre pour contenir les douze talismans royaux. Après sa conversion au christianisme reine Ranavalona II laissez pas ces talismans brûlé le 8 Septembre 1869.

Ambohimanga

Ouvert de 8 h à 11 heures et quatorze heures-17 heures
Entrée 15.000 Ar (visite guidée est inclus)
Accès en taxi ou en taxi brousse (à partir de la station taxi-brousse orientale à Tana).
Situé à quelque 21 kilomètres au nord de la capitale l'endroit du patrimoine mondial d'Ambohimanga se compose d'une cité royale et lieu de sépulture , et un ensemble de lieux sacrés. La ville est restée forbiden aux étrangers jusqu'en 1895 , date qui correspond au début du Gouvernorat français sur Madagascar. Pour entrer dans le village , il faut passer par une porte très ancienne , qui , il était une fois , l'habitude d'être bloqué par une pierre ronde gigantesque . Cette pierre avait été roulée dans un sillon creusé dans le sol jusqu'à ce que l'entrée a été totalement bloqué . Cette porte est appelée Ambavahaditsiomby qui se traduit malgaches " où même un zébu ne peut pas venir à travers ."
Ambohimanga a ses racines dans le 16ème siècle, selon les historiens , ou au 14ème siècle , selon les traditions orales . Historiquement comme roi Andriamasinavalona partagé son royaume en 1710 entre ses quatre fils, Ambohimanga , le « Blue Hill » est devenue la capitale de l'un d'eux de devenir l'une des nombreuses chefferies rivales dans le plateau central de l'île, qui au cours du 17ème siècle lentement acquise dans importance locale et la puissance . En 1780, une règle locale nommée à Andrianimpoinimerina a commencé à consolider les territoires voisins dans le pays des hauts plateaux . Son ascension progressive au pouvoir conduit à la formation du royaume de l'Imerina , qui a introduit un processus de modernisation sans précédent à Madagascar à la fin du 19e siècle , même l'intention de l'industrialisation. Avec le baptême de la reine Ranavalona II en 1869 , le christianisme a été la religion d'Etat . Fréquentation scolaire obligatoire a été introduit en 1880, plus tôt que dans la plupart des pays européens. Le dernier roi malgache chef de l'Etat était la reine Ranavalona III , exilé par les Français en 1897.
La conception traditionnelle , les matériaux et l'aménagement de la colline royale d'Ambohimanga sont représentatifs de la structure sociale et politique de la société de Madagascar depuis au moins le 16ème siècle . Ambohimanga est également associée à un fort sentiment d' identité nationale, et a conservé son caractère spirituel et sacré, dans la pratique et dans l'imagination populaire pour les 500 dernières années. Elle demeure un lieu de culte et de pèlerins viennent de Madagascar et d'ailleurs.
Ambohimanga est le plus sacré des douze ( sacré ) collines qui entourent Antananarivo. Ici, il ya un musée historique et l'ancienne piscine royale. Les sites funéraires royaux sont situés sur deux autres collines , Ambohidratrimo et Antsahadinta . Ces tombes jouent encore un rôle religieux important à Madagascar, où la croyance dans le pouvoir des ancêtres est un élément clé de toute pratique religieuse , y compris le christianisme , l'islam ou les religions traditionnelles . Les sites funéraires royaux restent donc sacré.
La ville est un fort entouré de quelques 10 -odd kilomètre labyrinthe de fossés avec sept énormes portes en pierre . L'une des mieux conservées est la porte Ambatomitsangana , flanqué d'un disque de pierre énorme de 40 m de diamètre et d'environ 12 tonnes de poids , qui ne pouvait être déplacé efforts combinés withthe de vingt soldats .
Au coeur de la ville se trouve le Rova , nommé Mahandry Rova , qui est entouré par un haut mur qui a été érigé en 1847 à la demande de Ranavalona I. Selon une vieille technique de construction , les pierres sont attachés avec un mélange de chaux et les blancs d'œufs .
Dans le Rova nous trouvons laquelle deux demeures royales . Le plus important est la résidence du roi Andrianampoinimerina . Ici, les visiteurs peuvent admirer quelques effets personnels du roi comme des armes , porteries , conques tambour , talismans - et aussi l'immense lit dans lequel il a reçu à son tour douze épouses.
Le bâtiment appelé Nanjaka dans le complexe royal est l'ancien Rova , qui a été détruit par les barils de poudre d'explosion le jour de l'enterrement de Ranavalona

Antsirabe

Antsirabe est la troisième plus grande ville de Madagascar et a une population d'environ 183.000. En raison de son altitude élevée (environ 1 500 m) les températures sont plutôt cool et très fraîche en hiver! Le climat de modèle était probablement la raison pour laquelle missionnaires norvégiens ont choisi cet endroit pour s'installer en 1872. Son nom signifie «là où il ya du sel" honorer le grand nombre de sources d'eau chaude de la ville a, un fait qui a donné à la ville le surnom de "Vichy malgache». Les thermes ont été appréciés longtemps pour leurs effets curatifs de la population locale quand les colons français ont décidé de localiser un bain thermal ici au 19ème siècle.
Hôtels, jardins, une gare et un bureau de poste suivies fournir à la ville un nouveau look "Belle Epoque" qui est encore bien conservé de l'architecture. Outre les sources chaudes communes, il ya aussi une eau minérale gazeuse dont le fameux "trois chevaux bière" (que vous avez sûrement déjà bu au cours de votre voyage) est faite. Au loin, les fleurs de coton blanc nous rappellent que l'industrie a fait de la région célèbre. Antsirabe est aussi la capitale de pousse-pousse, qui sont encore largement utilisés par l'ensemble de la population.
La meilleure façon d'obtenir à l'aise avec la ville se promène dans ses rues, une activité qui peut être fait ici, sans aucune crainte, car la ville est tout à fait sûr. Le centre-ville compact avec sa belle architecture mixte de styles différents vous invitent à la promenade. Dans le quartier européen maisons de style cottage français sont construits à côté de villas scandinaves avec des jardins à l'anglaise. Les avenues bordées d'arbres donnent toujours un peu de fraîcheur quand le soleil est trop lumineux. Et chaque fois que vos pieds ne suffisent pas, rien de tel que l'embauche d'un pousse-pousse.

Posts les plus consultés de ce blog

Le Nord de Madagascar

L'Ouest de Madagascar